JEAN-LOUIS PONS : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

 JEAN-LOUIS   PONS  : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

Mon Amour pour elle

Parfois aussi sombre que la mort,

Et pourtant indispensable à ma vie ;

Il fut pour moi plus qu’une envie :

Un besoin qui me fit du tort.

 

Depuis qu’elle n’est plus,

Jamais, il ne fut si grand.

Et pour être comme avant,

Il suffirait d’une entrevue.

 

Mais, pourquoi espérer un renouveau

Puisqu’il n’y aurait rien de beau ?

Seule, la tristesse d’un lointain passé.

 

Aujourd’hui, plus de mélancolie,

L’Amour à nouveau me sourit,

Et rien ne pourra m’en séparer.



30/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres