JEAN-LOUIS PONS : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

 JEAN-LOUIS   PONS  : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

Toi, FRANCE

Sur des eaux troubles, volontaire, tu embarquas ;

Sans passé, peu de futur et de présent ;

Femme nature, libre depuis peu de temps.

N’emportant avec toi, ni soucis, ni tracas.

 

Balancée bien souvent au gré du vent,

Sans résistance dans l’adversité,

Consciente, Amoureuse et résignée,

Tu t’offres à moi tout simplement.

 

Combien de temps vais-je encore hésiter ?

Est-ce trop beau pour être vrai ?

C’est maintenant qu’il faut saisir sa chance !

 

Pourquoi savoir de quoi demain sera-t-il fait,

Si toujours, sur moi tu as cet effet ?

Peut-être est-ce toi mon bonheur, France ?



30/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres