JEAN-LOUIS PONS : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

 JEAN-LOUIS   PONS  : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

L'Amertume

Un futur présent dans le passé,

Motivant pour la beauté de ses rêves,

Méprisable par sa réalité qui s’achève…

En sanglots longs et cœurs froissés.

 

Tant de projets sont tombés à l’eau,

Face à la sévérité de la vie

Qui, aujourd’hui, point ne sourit ;

Ni aux audacieux comme aux cœurs gros.

 

Nouveau sera le jour de demain,

Et ensemble nous nous prendrons la main

A travers vents, marées et brumes.

 

Peut-être y aura-t-il un renouveau ?

Pour qu’enfin cela soit beau ;

Et que jamais ne revienne  l’amerturme.



30/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres