JEAN-LOUIS PONS : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

 JEAN-LOUIS   PONS  : La haine,...excite les disputes, mais l\'amour couvre toutes les transgression

Divorce pénible

Que de rêves et de passions ont nourri l’amour ;

Alors, pourquoi y a-t-il tant des heurts,

Qui, inlassablement blessent les cœurs ?

L’effritant un peu, jour après jour…

 

Je n’avais pourtant qu’une envie :

Fonder un foyer et être heureux ;

Se marier, être à nous deux,

Et pouvoir dire, c’est pour la vie !

 

Face à notre sombre séparation,

Il n’y a que pleurs et désillusions ;

Lourd tribut d’un mauvais caractère.

 

Même les enfants souvent pris en otage,

N’ont plus d’impact pour faire baisser la rage

De cette mère aigrie et austère.



30/04/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres